Comment augmenter votre productivité? Faites des pauses efficaces!

Comment augmenter votre productivité? Faites des pauses efficaces!

Comment augmenter votre productivité?

À cette question, on pourrait réponse en proposant mille et une techniques. Cette fois-ci, allons-y à contre-sens et parlons de l’importance de prendre des pauses. Mais pas n’importe quelle type de pause.

Des pauses efficaces!

J’utilise souvent la matrice de S. Covey, combinant les notions d’urgence et d’importance, pour gérer mes priorités. Toutefois, je n’avais jamais réellement compris l’importance des pauses. Pour moi, elles se situaient dans le même cadran que les activités dites toxiques. Elles consistaient donc en des activités à diminuer, voire à éliminer.

Gestion du temps - Matrice de Covey

Au contraire, une étude de Cyril Couffe, docteur en psychologie cognitive et neuropsychologie de l’université de Grenoble, affirme que pour augmenter notre productivité, nous devrions miser sur les pauses.

Mais pas n’importe quelle pause!

Pour être efficace, une vrai pause suppose une «errance mentale».

L’errance mentale, kossé ça?

Une errance mentale signifie de laisser ses pensées aller, sans être occupé à aucune tâche.

Selon l’étude de M. Couffe à ce sujet, il est possible d’observer une «très nette différence, non seulement sur les capacités attentionnelles, mais aussi en termes de gain d’énergie et de disponibilité”. Cette étude relèvement même un score supérieur de 10% en termes de performance pour les gens s’autorisant des temps de pauses avec errance mentale.

Il serait ainsi possible de gagner en concentration et en créativité en soulageant la «sursollicitation» à laquelle nous faisons face et en s’autorisant de «vraies» pauses.

Facebook = pas reposant!

Ainsi, passer du temps sur Facebook n’est pas considéré comme un «temps de repos» qui permet d’augmenter notre productivité (désolé de vous l’apprendre!). À l’inverse, regarder par la fenêtre, écouter de la musique, marcher au grand air sont des activités qui nous permettent de laisser aller nos pensées, pour «recharger nos batteries», et ainsi gagner en productivité.

Qu’en pensez-vous? Vous autorisez-vous des temps de pause avec «errance mentale»?

Vous avez besoin d’aide pour gagner en productivité? Contactez-moi pour une séance de coaching!

 

Référence: Couffe C., 2017. Une pause au travail ? Oui, mais pas n’importe laquelle !, The Conversation : Online

 

 

 

Vie d’entrepreneur: Mes détox digitales

Vie d’entrepreneur: Mes détox digitales

Le web et les médias sociaux, j’en mange.

Je suis souvent sur mon cellulaire ou sur mon laptop. Je travaille en grande partie à partie du web. Je passe aussi beaucoup de temps sur Instagram à publier des photos, partager des story et à échanger avec des gens merveilleux. C’est une chance inouïe que nous avons de pouvoir connecter de cette façon.

Mais parfois, j’ai besoin de déconnecter.

Tirer la plug comme on dit, le temps de quelques heures, et parfois même quelques jours.

C’est pourquoi, de temps à autre, je m’accorde une détox digitale.

Je passe une journée complète en laissant mon téléphone sur ma table de chevet. Si mes enfants font une face cute pis que j’ai le goût de les prendre en photo, bin j’emmagasine cette image dans ma tête, tout simplement.

Ce n’est pas facile, je l’avoue. Je suis née avec la technologie, j’ai grandis avec la technologie et je vis chaque jour de ma vie entourée d’une multitude de technologies.

Mais ça fait la peine de décrocher de temps en temps. Ça fait du bien.

Parce qu’on va se le dire: la vie, la VRAI vie, c’est beau pis ça passe vite.

Pis dans 20 ans, j’veux me souvenir des vrais moments. Pas d’la story Instagram de mon café qui coule ou de la photo qui m’aura value plusieurs likes. Au final, ça, on s’en fou un peu.

Alors, à quand votre prochaine detox digitale?

Vous avez besoin d’un petit coup de pouce pour apprendre à «déconnecter», à profiter de la vie et du moment présent? Contactez-moi pour une séance de coaching.

 

Programme de référence: soyez payé pour en parler!

Programme de référence: soyez payé pour en parler!

Tu rêves d’être un influenceur?

Tu aspires à être payé pour publier des articles de blogue ou pour poster des photos sur Instagram?

Bon, j’vais «péter» ta balloune tout de suite. Pour devenir influenceur, ça prend deux choses que je ne peux pas t’offrir:

1 – De la chance (5% du temps je dirais);

2 – BEAUCOUP de travail!

On en reparle 😉

Toutefois, je te propose de te glisser dans la peau d’un influenceur en devenant ambassadeur pour… moi! 😉 Bon, ça y est, je viens de «péter» ta balloune une 2ème fois… Prend quand même le temps de lire ce qui suit, je crois que ça pourrait t’intéresser.

Programme de référence

Je te présente mon programme de référence! En adhérant à ce programme, tu pourrais faire bénéficier tes contacts d’un rabais sur mes services, et obtenir toi-même une commission sur tes «ventes»!

Comment est-ce que ça fonctionne?

  • C’est simple! Tu m’écris un courriel pour obtenir un code promo (par exemple MPBRIEN10).

En obtenant ton code promo, tu:

  • offres un rabais de 10% sur mes produits & services à tous tes contact;
  • obtiens une commission sur toutes les ventes provenant de tes références;
  • cours la chance de gagner gros lors du tirage annuel de tous mes «ambassadeurs».

Termes et conditions

Pour être admissible, la référence doit être conforme à tous les termes et conditions énumérés ci-dessous:

  • Pour être valide, le client doit être référé avant la signature du contrat et/ ou facturation du produit ou du service (le premier, selon le cas);
  • La personne référée doit mentionner le code promo;
  • Le paiement des commissions se fait le 1er de chaque mois pour les commissions du mois précédent;
  • Afin de vérifier la validité d’une référence, MP Brien Consultante web & coach se réserve le droit de contacter l’acheteur potentiel pour s’assurer qu’il atteste avoir été référé par le référent;
  • MP Brien Consultante web & coach se réserve le droit de refuser le paiement d’une comission ou l’accès à un cadeau si elle juge que les termes et conditions ne sont pas respectés.
  • MP Brien Consultante web & coach se réserve le droit de modifier et/ou d’annuler ce programme en tout temps.

Tu veux ton code promo? Contacte-moi! 🙂

 

Élaborer sa stratégie d’engagement sur les médias sociaux en 12 questions

Élaborer sa stratégie d’engagement sur les médias sociaux en 12 questions

Sur vos pages Facebook, Instagram, LinkedIn, et toutes les autres, est-ce que vous pourriez dire que vos abonnés sont engagés?

L’engagement, c’est la capacité d’une marque à capter en permanence et de façon durable l’attention d’un client.

L’engagement sur les médias sociaux, ça rapporte beaucoup plus que le nombre d’abonnés. Avoir des abonnés engagés, ça signifie avoir des gens qui likent, qui commentent et qui partagent vos publications. Ce sont des abonnés qui donnent leur avis sur votre entreprises ainsi que sur vos produits ou services. Bref, ils sont actifs et interagissent avec vous.

Il est prouvé que la valeur économique d’une entreprise s’améliore lorsque les clients s’engagent et recommandent l’entreprise à leurs proches.

Vous aurez bien sûr remarqué que chaque jour, des tonnes et des tonnes (et des TONNES!) de contenus sont publiés sur les différents médias sociaux. Comment alors susciter l’engagement de vos clients à travers cette marre d’information?

Face à ces éléments, il devient essentiel de mettre sur pied une stratégie d’engagement, et d’en faire un aspect essentiel de votre stratégie de marketing digital.

Voici donc 12 questions que vous pouvez vous poser pour développer votre stratégie d’engagement sur les médias sociaux.

1 – Qui est notre public cible?

Ça, c’est la base. Connaître votre public cible vous aide à choisir les plate-formes à utiliser, le type de contenu à publier, etc. Prenez le temps de créer votre persona, soit un personnage fictif qui représente votre client typique.

2 – Quels sont les préférences de notre public cible (comme contenu)?

Qu’est-ce que votre public cible aime regarder lorsqu’il scroll sur les médias sociaux? Quel est le type de contenu qu’il aime/ commente/ partage le plus? Petit truc: allez jeter un coup d’oeil aux médias sociaux des entreprises qui s’adressent au même public que vous, et tentez de voir ce à quoi leurs abonnés réagissent le plus.

3 – Quels sont nos objectifs par rapport à notre présence sur les réseaux sociaux?

En déterminant vos objectifs, vous pourrez déterminer quel type de contenu précis vous aidera à atteindre ces objectifs. Rappelez-vous que les objectifs sont plus importants que les outils, et que les finalités sont plus importantes que les moyens. Par exemple, n’utilisez pas SnatChat simplement parce que c’est «à la mode». Assurez-vous que les choix que vous faites sont en lien avec votre stratégie marketing générale et vos objectifs.

4 – Quels types de contenu doivent être priorités?

Vous ne pouvez pas tout faire! Analysez les besoins de vos clients, ainsi que votre concurrence, et concentrez-vous sur les sujets qui fonctionne le mieux.

5 – Comment inciter les gens à s’abonner à vos médias sociaux? 

Comment amener les gens à mettre un «J’aime» sur votre page Facebook ou à s’abonner à votre compte Instagram? Déterminez ce que vous offrez de plus à vos abonnés, et mettez cette offre de l’avant. Cela peut être, par exemple, l’accès à des concours, des offres exclusives, etc. Soyez clair et convainquant dans votre offre.

6 – Comment intégrer les canaux sociaux?

Comment combiner les médias sociaux à vos autres canaux de communication? Là, les possibilités sont infinies.

7 – À quelle fréquence devons-nous publier?

Pour susciter l’engagement, là, pas le choix, vous devez publier souvent. Très, très, TRÈS souvent.  À cette étape, la mise sur pied d’un calendrier éditorial vous sera d’une très grande aide.

8 – Devons-nous externaliser la production de contenu?

Vous pouvez choisir de dédier la création de contenu à l’interne, ou déléguer cette tâche à l’externe. C’est vraiment à votre choix. Rappelez-vous que la création de contenu, ça prend du temps. Ce temps est toutefois nécessaire si on prend en compte qu’un contenu de qualité publié fréquemment, ça augmente l’engagement des abonnées, et ultimement, ça rapporte des clients.

9 – Comment gérer le processus de publication?

Il existe une multitude d’outils pour vous aider à, par exemple, programmer des publications. Je vous donne en exemple l’incontournable Hootsuite, mais il en existe bien d’autres.

10 – Comment gérer l’interaction avec les abonnés?

Lorsque le contenu est créée et publié, la job n’est pas terminée: il faut interagir avec les abonnés. Il faut répondre aux commentaires, messages privés, avis, etc. Il faut aussi interagir sur d’autres pages et comptes afin de se faire connaître et reconnaître. N’oubliez pas sur toute forme de média social, il faut être constamment à l’affût et répondre vite! Aucune entreprise ne veut ternir sa réputation et vivre une «crise» faute d’avoir empêché la propagation d’un commentaire négatif assez rapidement.

11 – Comment analyser les retombées du réseautage social?

L’analyse de l’efficacité du réseautage sociale est une étape importante et souvent escamotée. Encore une fois, plusieurs outils vous offre diverses fonctionnalités pour mesurer vos actions sur les différents médias sociaux. Il suffit de savoir analyser les différentes données.

12 – Comment optimiser notre présence sociale?

Vous êtes présent aux bons endroits, avec le bon contenu. Maintenant, comment optimiser cette présence afin d’aller chercher encore plus de clients? Les possibilités sont multiples.

Vous avez besoin d’un coup de pouce pour l’un ou plusieurs de ces aspects? Contactez-moi!

 

Référence: Chaffey, D., Ellis-Chadwick, F., Isaac, H., Mercanti-Guérin, M. et, Volle, P. (2014). Marketing digital, 5ème édition. Montreuil: Pearson.

Une application qui te permet de magasiner tes «screenshots»

Une application qui te permet de magasiner tes «screenshots»

Avez-vous déjà entendu parler de LIKEtoKNOW.it?

Pour vrai, quand j’ai découvert ça, je CAPOTAIS. Je trouvais ça révolutionnaire.

LIKEtoKNOW.it , c’est une application qui te permet de magasiner à partir d’une capture d’écran ou d’un like. WHAT? BIN OUI, j’te le jure! 

Comment est-ce que ça fonctionne?

Comme le décrit Amanda Miller, la blogueuse et influenceuse adepte de l’application, l’utilisateur doit d’abord télécharger l’application mobile LIKEtoKNOW.it. Il effectue ensuite une capture d’écran d’une photographie d’un influenceur dont il aime le look sur les médias sociaux (principalement sur Instagram). Il peut aussi attribuer un «J’aime» à cette photographie. L’image doit être reliée à LTK par un hashtag, un tag ou un lien spécifique.

Dans les 5 minutes qui suivent le screenshot ou le like, l’utilisateur reçoit un courriel lui permettant de magasiner les vêtements portés par l’influenceur. En cliquant sur l’item de son choix, l’utilisateur est redirigé vers la boutique qui vend l’article.

Pour pouvoir magasiner exactement les mêmes vêtements, il importe que l’image soit reliée à la plateforme rewardStyle. Autrement, l’utilisateur est redirigé vers un détaillant qui vend un article semblable.

Les utilisateurs peuvent aussi magasiner directement sur le site ou sur l’application mobile de LIKEtoKNOW.it, en parcourant les milliers d’images d’influenceurs au contenu achetable qui y sont présentes.

La recherche par image: révolution du magasinage en ligne?

La recherche par image semble offrir un avenir prometteur au commerce en ligne. Le magasinage par photo serait l’une des 10 tendances eCommerce de 2018. Plusieurs entreprises ont d’ailleurs mis en oeuvre leur propre système de recherche visuelle, comme eBay et Pinterest.

Avec la recherche par voix, la recherche par image pourrait représenter plus de la moitié des recherches de produits et services d’ici 2020. Le magasinage par photo pourrait devenir la norme plutôt que l’exception dans le cybercommerce.

Que pensez-vous du magasinage par photo?

Vous avez besoin d’aide pour votre stratégie marketing sur le web? Contactez-moi!